fbpx

IODINES

voitures électriques et pollution

Voitures électriques et pollution ?

Voitures électriques, pollution,  nombreuses sont les questions sur l’impact environnemental de la voiture électrique. Beaucoup décriées et même accusées d’être plus polluante qu’une voiture thermique diesel, les voitures électriques sont pourtant loin de l’être.

 

La pollution la plus problématique pour la santé publique reste celle émise par les échappements.  

 

Les voitures électriques (fabrication de ses batteries comprise) émettent moins de Gaz à Effet de serre (GES) et de polluants atmosphériques que les voitures à moteur thermique (essence comme diesel).

 

Si on veut le faire en plusieurs phrases, on sera transparent et on expliquera que oui les émissions en polluants sont plus importantes lors de la fabrication d’un véhicule électrique par rapport à un véhicule thermique, mais sur toute la durée de vie du véhicule, le bilan est nettement en faveur de l’électrique et incomparable avec la pollution aux particules.

Les Particules ? Les Particules Fines, responsables du  décès de 48 000 personnes par an. Une voiture électrique en fonctionnement n’émet AUCUNE émission polluante à l’échappement car il n’y a pas de combustion, pas de moteur thermique et donc pas de pot d’échappement …

 

Mais il y a aussi une autre sorte de pollution, celle qu’on appelle sonore, une nuisance de plus en plus présente en milieu urbain et rappelons le, une voiture électrique est silencieuse.

Et pour terminer on reprendra l’analyse faite par l’Agence Européenne de l’Environnement et on va même y mettre des chiffres (plein d’ailleurs, on vous prévient) :

Au niveau des émissions de gaz à effet de serre (responsable du changement climatique) une voiture électrique a des émissions de CO2 inférieur de 17 à 30% par rapport à une voiture thermique.

En France, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) indiquait en 2017 que “les émissions de gaz à effet de serre induites par la fabrication, l’usage et à la fin de vie d’un véhicule électrique, sont actuellement de 2 à 3 fois inférieures à celles des véhicules essence et diesel.

Une berline électrique émet en moyenne 2 fois moins (44% de moins pour être très exact !) qu’un véhicule diesel de la même gamme (26 t CO2-eq et 46 t CO2-eq), une citadine électrique émet en moyenne 3 fois moins (-63%) de gaz à effet de serre qu’une citadine essence (12 t CO2-eq contre 33 t COé-eq)”

source notre-planète.info 

Attention

L’investissement en capital dans une startup ou une PME en pleine croissance comporte des risques. Seules les personnes conscientes de ces risques devraient envisager ce type d’investissement :


Risque de perte en capital

Les rendements escomptés d’un investissement en capital dans des actions privées sont la contrepartie financière d’un risque élevé de perdre tout ou partie du montant investi. Avant d’investir, vous devez vous assurer que vous disposez de ressources financières suffisantes pour supporter de tels risques. Vous ne devez investir que les montants dont vous n’avez pas besoin.

 

Risques liés au manque de liquidité

Il n’existe aucune garantie de liquidité des investissements dans le domaine du capital-investissement, car les entreprises ne font pas partie d’un marché réglementé et organisé. De plus, certaines clauses statutaires et/ou extra-statutaires des opérations présentées peuvent potentiellement restreindre la négociation des actions et les possibilités de sortie. Vous devez vous assurer que vous avez la possibilité de ne pas avoir accès au montant investi sur une période à long terme, sans limite de temps prévisible.

 

Les règles d’une bonne gestion de patrimoine

L’investissement dans une entreprise innovante en pleine croissance peut vous permettre de réaliser des rendements importants mais doit être réalisé en respectant plusieurs règles élémentaires :

– Ne jamais investir plus de 5 à 10 % de son patrimoine dans des start-ups et des PME non cotées,

– Diversifiez vos investissements dans différentes entreprises, et dans différents secteurs,

– Ne jamais investir l’argent dont vous pourriez avoir besoin à court ou moyen terme, car la liquidité n’est accessible qu’à long terme et sans garantie de délai,

– N’investissez que si vous comprenez le domaine, le modèle d’affaires, les paramètres financiers et les conditions d’exploitation de l’entreprise.

Avant toute souscription d’actions, nous vous invitons à lire toutes les informations relatives à l’opération et à la société.

Si vous avez des questions, notre équipe est disponible par téléphone au  05 82 08 52 70 ou par email à l’adresse [email protected] pour vous aider dans votre processus d’investissement.